mercredi 31 décembre 2008

Bons voeux et cartes de voeux

C'est la Saint Sylvestre, jour de voeux échangés. On sort, pour l'occasion, sa plus belle plume, celle dont on se servait du temps de la calligraphie, son encrier plein d'une encre spéciale et festive, le beau papier à lettres filigrané, les cartes consciencieusement choisies en fonction des destinataires ; et on trouve une formule joliment tournée qui n'aura guère l'originalité pour qualité première.

En bon saint-polâtre ou saint-pol-roussophile - linguistes en herbe, prononcez-vous ! -, la monomanie qui me possède devrait me pousser à magnifier mon courrier de fin d'année, à y idéoréaliser mon intérêt obsessionnel pour l'oeuvre et la vie du poète. Et je pourrais pousser le vice idéoplastique assez facilement... En effet, les supports ne manquent pas. Pour les Amis de Saint-Pol-Roux et les abonnés au Bulletin, je choisirais quelque exemplaire parmi les cartes postales, assez rares, éditées du vivant du poète, pour certaines assez anciennes, la première d'entre elles représentant Saint-Pol-Roux (au centre), son épouse Amélie (à gauche), et sa fille Divine (à droite) devant le Manoir de Boultous, bâti en 1905 et rebaptisé Manoir de Coecilian à la mort de ce dernier en mars 1915. L'habitation est ici photographiée face océan.


La carte suivante est plus tardive et doit dater probablement du milieu des années 1920. On voit Divine, au centre, jeune femme, apprivoisant son goéland - image que les surréalistes avaient contribué ou allaient contribuer à populariser -, devant le Manoir photographié cette fois face "alignement de menhirs", c'est-à-dire : côté entrée principale. En médaillon, bien sûr : le poète.


La troisième carte - la première reproduite en ce billet - est un portrait photographique de Saint-Pol-Roux, réalisé par G.-L. Arlaud, dans les années 1930. Le milieu s'efface pour laisser place entière à l'homme. C'est d'ailleurs le parti que prendront les représentations ultérieures, posthumes. Et il y en eut beaucoup. En 1968, les sociétés philatéliques ou leurs maisons d'éditions, associées aux P.T.T., diffusèrent des cartes dites "philatéliques" ou "de premier jour", représentant le poète. C'était il y a quarante ans. On y trouvait - ma collection est incomplète - des dessins faits à partir de photographies existantes (à gauche), un portrait original signé Chesnot (en bas, à droite), ou encore ce beau cliché de Saint-Pol-Roux (en bas, à gauche). Ces cartes modernes, je les réserverais plutôt aux confrères, aux contacts plus ou moins réguliers, à ceux qui découvrent à peine l'oeuvre idéoréaliste. Le nombre de ces destinataires est, évidemment, plus important, et c'est donc une aubaine si l'on trouve assez facilement et régulièrement, sur ebay ou dans les vide-greniers, ces cartes pas toujours du meilleur goût.


De très bon goût les enveloppes, qui furent aussi éditées il y a quarante ans, ne le sont pas toujours non plus. Qu'on en juge par ce premier lot...


... et par cet autre.



Les portraits du poète, en dehors de celui réalisé par Chesnot mentionné plus haut, furent dessinés par Clément Serveau, à partir de la dernière photographie citée. Ces enveloppes-là pour les officiels et autres institutionnels, avec, accompagnant mes voeux, un bon d'abonnement pour le Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux. Et hop !...

3 commentaires:

Jean-Marc a dit…

Bonsoir,

Je suis en train de monter un spectacle poétique et musical intitulé " De la lettre... ...au mot ". Plusieurs passages seront soutenus par des diaporamas en toile de fond et dans l'un d'entre eux, consacré à Saint-Pol Roux, j'ai inclus deux de vos photographies du Manoir de Coecilian. Aussi je souhaiterais obtenir votre autorisation.

Les premières représentations devraient être données gratuitement, au moment du Printemps des poètes, dans le lycée où j'enseigne (mathématiques et sciences physiques en LP), ainsi que dans divers lieux de ma paroisse avec participation libre au profit d'une association. Mais ensuite, il est possible que je le fasse tourner dans les collèges et lycées moyennant une rétribution à définir.

Cordialement.

Jean-Marc SENET

Jean-Marc a dit…

Bonsoir,

Je suis en train de monter un spectacle poétique et musical intitulé " De la
lettre... ...au mot ". Plusieurs passages seront soutenus par des diaporamas en toile de fond et dans l'un d'entre eux, consacré à Saint-Pol Roux, j'ai inclus deux de vos photographies du Manoir de Coecilian. Aussi je souhaiterais obtenir votre
autorisation.

Les premières représentations devraient être données gratuitement, au moment
du Printemps des poètes, dans le lycée où j'enseigne (mathématiques et
sciences physiques en LP), ainsi que dans divers lieux de ma paroisse avec
participation libre au profit d'une association. Mais ensuite, il est
possible que je le fasse tourner dans les collèges et lycées moyennant une
rétribution à définir.

Cordialement.

Jean-Marc SENET

SPiRitus a dit…

Bonsoir,

vous pouvez utiliser ces deux illustrations. Je vous demande simplement d'en indiquer la source. Une remarque, en passant, parce qu'il y tenait : Saint-Pol-Roux s'écrit avec deux traits d'union.

Cordialement.