jeudi 26 juillet 2007

Grand Jeu du mois d'Août : De qui est-ce ?

C'est avec quelques jours d'avance que je lance le Grand Jeu du Mois d'Août. Notre premier inconnu, Georges Maurevert, avait été trouvé assez facilement. Je corse donc un peu l'affaire. Il s'agit de retrouver le mystérieux auteur du poème suivant, dédié à notre poète :

LA PRINCESSE MAGNIFIQUE
A Saint-Pol-Roux.

Rivage heureux où des sourires sont mes pleurs,
Où les Pucelles font pipi sur les Fleurs

Je suis la Princesse entre les glycines molles
Qui pleure d'un regret de barcarolle. -

De splendeur vêtue sa pâleur est-elle
Mortelle ? - Elle a vécu de se savoir belle.

Dans un grand Jardin s'en est allée
Silencieuse au bord de la mer comme une aïeule

Dont les Fils sont en Palestine partis.
Elle songe devant la mer azuréenne.

*
* *

Le Ciel s'étonne à ce paysage du soir
Où sa beauté devient resplendissante à voir

Quand, Rêveuse, de Narcisses enlacée
La Princesse se mire au lac de sa pensée

Dans un grand Jardin, au bord de la Mer...
- O comme tout vent s'est tu qui fut amer.

Tant de Langueur a des blancheurs de viatique,
Le soleil se lève sur l'Adriatique

Où des voiles à pleine Aurore vont au Vent
Et son âme sur ces voiles va rêvant

D'un refrain comme ancien de barcarolle
- La Princesse - entre les glycines molles.
Les indices paraîtront, à partir d'août, ajoutés à ce même billet. Tentez votre chance en postant vos réponses dans les commentaires.

Indice n°1 : Il publia, jeune homme, son oeuvre en toute confidentialité.

Indice n°2 : Il fut l'auteur d'un recueil unique. Et ce recueil, certains critiques - séduisante hypothèse - le pensèrent d'un autre, qui, lui, resta.

Indice n°3 et dernier : Par un prodige de fol amour, deux vers de ce "poète par ailleurs plus qu'oubliable" parvinrent à clouer sur place, un jour, le Baron Tendre.

Et toujours, une récompense magnifique à la clé. Excellentes recherches poétiques.

5 commentaires:

Xian a dit…

J'ai déjà lu ça quelque part, il me semble...
Cela pourrait être un des premiers poèmes de Henry Levet, mais je n'arrive pas à mettre la main sur le bouquin...

SPiRitus a dit…

Il ne s'agit pas de Henry J.-M. Levet, rare et beau poète. Mais vous avez eu raison de tenter votre chance.

Stephane a dit…

Le baron tendre est bien André Breton et le Fol amour doit être l'Amour fou... Par contre, pour le reste... Mais pour le moment, je bloque là... Je vais tenter Vaché... mais sans conviction !
Stéphane

Xian a dit…

Bon, personne n'a jugé Levet oubliable en tous cas... Et je ne crois pas que Vaché fût oubliable non plus pour André Breton.
Bon, attendons.

zeb a dit…

J'arrive tardivement, mais ne s'agit-il pas de Michel Féline dans un recueil intitulé L'adolescent confidentiel ?
Zeb